Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Définition

L’ostéopathie est une méthode thérapeutique à visée globale. Le praticien considère le corps humain comme un tout et va donc s’intéresser à toutes les parties du corps qu’elles soient articulaires, musculaires, ligamentaires, viscérales, crâniennes, vasculaires ou nerveuses. Il est possible de consulter un ostéopathe à n’importe quel âge et pour des symptômes très variés. Par son interrogatoire et les tests effectués, l’ostéopathe pourra alors prendre en charge le patient ou bien le référer vers un autre praticien de santé s’il juge que les symptômes ne sont pas de son ressort.

Le plus souvent, on consulte lorsque les douleurs sont déjà là mais il ne faut pas oublier le rôle préventif que peut jouer l’ostéopathie. En consultant son ostéopathe une ou deux fois par an, celui-ci vérifiera toute la mécanique corporelle et pourra traiter des zones de dysfonctionnement mineur avant que cela ne prenne plus d’ampleur et que cela ne déclenche des douleurs.

Indications

Le champ d’intervention de l’ostéopathe est large, voici quelques exemples :

Bilan préventif

Système musculo-squelettique : entorses, séquelles de fracture, cervicalgie, dorsalgie, lombalgie, tendinite, douleur costale, douleurs des membres supérieurs et inférieurs, scoliose, douleur des mâchoires, douleurs coccygiennes, douleurs rhumatismales…

Système vasculo-nerveux : sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, névralgie d’Arnold, maux de tête, vertiges, acouphènes…

Système ORL et pulmonaire: infections à répétition (otites, rhinites, sinusites, bronchites..), asthme, allergie, acouphènes…

Système cardio-vasculaire : troubles circulatoires, sensation d’oppression, palpitations, hémorroïdes…

Système digestif : reflux, douleurs d’estomac, troubles du transit, ballonnements, colites…

Système génito-urinaire : cystites à répétition, pesanteur pelvienne, douleurs durant les règles…

Système neuro-végétatif : stress, anxiété, troubles du sommeil, état dépressif…

Après tout type d’accident : chutes, accident de la voie publique…..

Cette liste n’est pas exhaustive, demandez conseil à votre ostéopathe

Ostéopathie & Maternité

Grossesse

La grossesse est un moment unique dans la vie d’une femme. Le corps va subir des changements considérables en quelques mois notamment avec la prise de poids, l’augmentation de volume de la poitrine. Il y a également des changements sur le plan métabolique et tout ceci peut occasionner des désagréments tels que des douleurs de dos, des troubles digestifs (remontées acides, constipation, nausées…), des troubles circulatoires, des contractions prématurées, un syndrome du canal carpien….

L’ostéopathie permet de prendre en charge efficacement ces douleurs en soulageant les différentes zones subissant des contraintes. Il est même conseillé de consulter avant la grossesse car il est souvent plus facile de rééquilibrer le corps et de le préparer à ces changements, cela permet ainsi de limiter les symptômes au cours de la grossesse.

Le post-partum

Après l’accouchement, la jeune maman se focalise sur son nourrisson et s’oublie très souvent. Il est pourtant primordial de prendre du temps pour soi. Le corps a subi de profondes modifications durant 9 mois et avec la naissance de bébé le corps subit un chamboulement encore plus important en quelques heures. Il est important pour la femme d’aider son corps à retrouver un nouvel équilibre. L’ostéopathe pourra agir très précocement dès la sortie de la maternité pour replacer le bassin correctement, mais aussi pour soulager des douleurs apparues pendant la grossesse ou l’accouchement, aider le corps à retrouver une posture adéquate et prévenir les troubles périnéaux (fuites urinaires, descente d’organes pouvant apparaître à la suite de cette période ou des années plus tard).

Pour aller plus loin dans la prise en charge de mes patientes, les aider à bien récupérer de leur grossesse et faire davantage de prévention, je proposerai à partir du mois d’octobre 2019 des séances de yoga postnatal en séance individuelle. Pour en savoir plus

Troubles de la fertilité

Certaines femmes ont malheureusement des difficultés à être enceinte.  Qu’elle qu’en soit la cause (féminine, masculine, les 2 ou parfois sans cause médicale retrouvée), et qu’il y ait une prise en charge en PMA ou non, l’ostéopathie peut être une aide. En libérant les différentes zones de tensions, elle va permettre une meilleure mobilité de l’ensemble du corps et de meilleurs échanges vasculo-nerveux permettant un meilleur fonctionnement de l’organisme. Par son action l’ostéopathe aide également la femme en limitant l’impact des tensions psychologiques vécues durant cette période.

Ostéopathie & Nourrisson

Pendant la grossesse et au cours de l’accouchement, le bébé peut subir différentes contraintes à différents niveaux de son corps (crâne, colonne vertébrale, bassin, membres) liées à sa position intra-utérine, à son mode de naissance (voie basse ou césarienne). Ceci peut perturber le fonctionnement des structures du corps et entraîner des troubles localement ou à distance, à court terme ou plus loin dans le temps. Le rôle de l’ostéopathe est donc de vérifier et de rétablir l’équilibre du corps du nouveau-né afin de lui permettre une croissance harmonieuse.

C’est pourquoi, même si tout s’est bien passé pendant la grossesse et au cours de l’accouchement, il est recommandé de faire un bilan post-natal (je conseille généralement de le faire dès le premier mois de vie).

Il y a également un grand nombre de cas pour lesquels une consultation en ostéopathie pédiatrique est préconisée :

  • En rapport avec la naissance : prématurité / forceps, ventouses, spatules / cordon autour du cou / naissance par le siège / accouchement long ou trop rapide /appui sur le ventre de la maman au cours de l’accouchement
  • Troubles digestifs : Coliques, Reflux et / ou régurgitations, constipation
  • Déformations du crâne (plagiocéphalie…)
  • Torticolis
  • Pleurs incessants
  • Difficultés de succion
  • Troubles du sommeil
  • Chute de la table à langer, du lit…
  • Difficulté dans le développement psychomoteur (ne se retourne pas, ne rampe pas, ne fait pas de 4 pattes ou 4 pattes en trainant une jambe, avance sur les fesses etc…)
  • Etc…

Lors des séances avec les tout-petits, je m’adapte totalement à leur comportement et à leur âge, lors de certaines séances, bébé restera dans les bras de maman ou papa pour se sentir rassuré, nous passerons parfois du temps au sol, les jouets et livres sont à disposition si cela permet au tout-petit de se sentir plus serein au cours de la séance.

En fin de séance, je m’attache à donner des conseils aux parents pour qu’ils soient acteurs du bon développement psychomoteur de leur enfant, je les rassure au besoin et je n’hésite pas à les réorienter quand cela est nécessaire.

Enfants et Adolescents

L’enfance et l’adolescence sont des périodes très importantes de la vie, le corps est en pleine croissance et ses capacités aussi bien motrices que cognitives évoluent considérablement.

Petit, les chutes ne sont pas rares, et même anodines elles peuvent avoir des répercussions sur l’ensemble de l’organisme. Il y a aussi le poids des cartables qui n’aident pas la colonne vertébrale à se développer de façon harmonieuse.

De plus les enfants pratiquent souvent une activité sportive qui peut être à l’origine de traumatismes. Il n’est pas rare d’observer que la gestion de cette pratique (intensité, mode d’échauffement et d’étirement, temps de récupération) n’est pas toujours bien gérée et adaptée à l’âge et aux capacités des enfants et adolescents dont la croissance demande déjà une grande quantité d’énergie.

 

L’ostéopathe est donc là pour aider l’enfant et l’adolescent à grandir de façon harmonieuse.

Il est donc conseillé de consulter en cas de :

  • Chutes ou après un traumatisme tel qu’une entorse
  • Troubles du sommeil
  • Enervement, excitation…
  • Douleurs de dos ou des membres
  • Maux de tête
  • Scoliose
  • Affections ORL à répétition
  • Troubles digestifs
  • Difficultés de langage
  • Etc…..

Ostéopathie et orthodontie

Le développement du crâne et de la mâchoire peut être perturbé par les contraintes qu’il subit au cours de la vie intra-utérine, lors de l’accouchement, lors de chutes, du fait de la succion de la tétine ou du pouce. De façon réciproque le développement du crâne et des fonctions de succion, mastication, phonation, déglutition vont s’influencer. Il est donc important de les vérifier et de les traiter au plus tôt car la façon dont les dents s’emboîtent et le fonctionnement des articulations de la mâchoire jouent un rôle important sur le développement de la face, le fonctionnement du système respiratoire et la posture.

Lorsqu’une prise en charge en orthodontie est nécessaire, l’ostéopathe va rééquilibrer l’ensemble du corps en supprimant les blocages et tensions qui pourraient entraver le bon déroulement du soin orthodontique mais qui peuvent aussi en être la conséquence. En effet les appareils d’orthodontie prennent appui sur les structures du crâne pour faire levier sur les mâchoires et les dents, il est donc important de lever les contraintes afin d’éviter des symptômes tels que des maux de tête, des douleurs vertébrales, des troubles visuels et ORL, des problèmes de concentration… Une prise en charge conjointe est donc fortement conseillée.

 

Sportifs

La pratique d’un sport est conseillée pour se maintenir en forme. Cependant certains sportifs mettent leur corps à rude épreuve, ceci dépend bien évidemment de l’activité pratiquée (certains sports sont plus traumatiques que d’autres du fait des contacts, des risques de chutes ou bien des microtraumatismes à répétition: sports de combat, rugby, course à pied, VTT, équitation…), de la fréquence, de l’intensité et de la façon dont elle est gérée (échauffement parfois insuffisant, étirement trop brutal en fin de séance, mauvaise hydratation, temps de récupération insuffisant…).

Si un déséquilibre s’installe, quel qu’en soit l’origine (lié directement à la pratique sportive ou non), le sportif verra s’installer des symptômes notamment à l’effort ou après :

  • Difficulté de récupération
  • Courbatures, contractures
  • Tendinites
  • Douleurs chroniques

Il sera aussi plus facilement sujet aux blessures : entorses, claquages…

Par son action, l’ostéopathe pourra agir sur l’ensemble du corps et permettre ainsi au sportif de mieux récupérer, d’améliorer ses aptitudes et performances, de se remettre plus facilement de ses blessures.

L’idéal serait donc de consulter son ostéopathe de manière préventive une à deux fois par an ou plus régulièrement si l’on pratique une activité intense et notamment en compétition. Avant une échéance sportive, au-delà de l’effet sur les structures musculo-squelettique, l’ostéopathie aura une action sur les capacités de concentration et la gestion du stress.

Je recommande tout particulièrement un suivi régulier chez les enfants pratiquant une activité sportive car le plus souvent en plus de l’activité extra-scolaire, il y a l’activité lors des cours à l’école ce qui représente plusieurs heures par semaine. A cette période de la vie, le corps est déjà très sollicité par la croissance à laquelle viennent donc s’ajouter les contraintes liées à la pratique sportive, il faut donc être vigilant et le regard d’un ostéopathe sera très utile pour éviter des soucis futurs !

(Pour les images, je ne sais pas si les silhouettes avec couleur rendront bien, sinon je trouverais des photos réelles.)

 

Séniors

On pense souvent que certaines affections telles que l’arthrose nécessite du repos alors que c’est en conservant un certain dynamisme que l’on ralentit l’évolution de ces troubles.

Le but de l’ostéopathie est d’aider le patient à se maintenir en bonne santé :

  • En agissant de manière préventive avant l’apparition des troubles.
  • En libérant des zones de blocage (suite à une chute ou un faux mouvement par exemple) et ainsi en évitant d’engendrer d’autres dysfonctions compensatrices pouvant aller jusqu’à la dégénérescence des tissus.
  • En aidant le patient déjà atteint par certaines affections, l’ostéopathe minimise les troubles annexes et permet de soulager les douleurs du patient. Ainsi il agit également sur le plan psychologique car le plus souvent une personne qui souffre physiquement de manière chronique voit son état psychologique se dégrader.

 

Handicap et maladie

Il existe un grand nombre de handicaps et de pathologies : certains acquis à la naissance (infirmité motrice cérébrale, pathologies génétiques…), d’autres plus tardivement et d’origine neurologie, auto-immune…, d’autres encore sont d’origine post-traumatique.

Les patients souffrant de ces troubles ont souvent une prise en charge médicale assez lourde. L’ostéopathe ne pourra pas traiter la cause mais pourra accompagner le patient afin de le soulager des douleurs ressenties dans la zone malade ou bien à distance de celle-ci, fruit des compensations qui se sont mises en place. L’ostéopathe pourra également agir sur des zones cicatricielles afin de libérer des adhérences et permettre de meilleurs échanges vasculo-nerveux dans la zone en souffrance.

Par cet accompagnement, le patient pourra ressentir une diminution de ses douleurs, une meilleure récupération, une meilleure adaptation à sa maladie ou son handicap et ainsi un bien-être physique et psychique.

 

Doctolib